Comment faire respecter les droits de l’enfant ?

respecter les droits de l'enfant

La protection des enfants a toujours été uns des chevaux de bataille des gouvernements du monde entier. En effet, les enfants sont les sujets de droit les plus vulnérables et de ce fait, méritent une protection pleine et entière. Elle se trouve d’ailleurs être à l’origine de plusieurs Traités tant internationaux que nationaux, qui se traduisent souvent par la mise en place de plusieurs mécanismes de protection comme notamment celui de l’aide sociale à l’enfance.

l’aide sociale à l’enfance, une politique de protection efficace

L’aide sociale à l’enfance désigne une politique sociale dans un but principalement de protection des mineurs, de protection des enfants et de leurs droits. Ces mécanismes de protection sont instaurés par des instruments juridiques, qui dans le cas de la France par exemple est celui de l’art L 221-1 du code de l’action sociale et des familles. Les missions de ces aides sociales à l’enfance sont alors tout d’abord une mission de soutien que se soit psychologique ou matériel; de suivi: pour détecter des risques éventuels de maltraitance, mais aussi et surtout de protection quand justement les cas de maltraitance sont avérés. l’éradication de ces cas serait alors de la responsabilité de tout un chacun mais commencera bien évidemment au sein de la famille comme le défend plusieurs organismes: www.collectifpourlafamille.fr

une protection des droits des enfants de la responsabilité de chacun

La protection de l’enfance est certes protégés par des textes de loi et des mécanismes mis en place par les différents gouvernements et organes de protection mais doit  aussi et surtout passer par tout un chacun, c’est à dire par tous les citoyens. Il est du devoir de chacun d’intervenir dans les cas de violation des droits de l’enfant que se soit en s’interposant directement ou en dénonçant tous les actes de cette nature. Pour se faire, une compagne de sensibilisation devrait être mise en place afin de conscientiser les citoyens sur les dangers que peuvent encourir les enfants permettant ainsi à chacun d’agir en cas violence avérée.

l’existence de plusieurs autres moyens de protection

Plusieurs autres dispositifs peuvent être tout autant prises pour la mise en place d’une protection autre qu’un centre d’aide sociale à l’enfance ou encore des campagnes de sensibilisation. Parmi celles-ci il y a notamment la possibilité de mise ne place de numéro vert pour les cas de violence avérée, un numéro qui sera en lien direct avec l’organe responsable de gestion des cas desdites violences. De plus, la mise en place d’un système de détection des potentiels cas à risques dans les milieux scolaires pourraient aussi être envisagé notamment par la formation des conseillers scolaires par exemples. Enfin, raffermir les lois sur la protection de l’enfance et impliqué plus en avant l’Etat dans la procédure de mise en place de système de prévention devrait aussi être étudié. La protection des enfants et de leurs droit est un combat de longue haleine qui nécessite la participation des différents acteurs de la société et ne peut donc être laissé à la seule responsabilité de l’Etat.

Lait biologique premier âge : quels avantages ?
Comment trouver une nounou pour votre enfant ?