Les différentes aides versées par la CAF

CAF

La caisse d’une allocation familiale ou CAF est un organisme de droit privé chargé de verser des aides et allocations financières aux individus ou aux familles à faible revenu mensuel. Il s’agit généralement d’un appui financier en matière d’enfance, d’insertion et de logement. La CAF soutient évidemment les besoins nécessaires des personnes handicapées dans la vie sociale. Voici les différents types d’aides et allocations versées par la CAF qui vont vous aider à connaître en détail le mode de fonctionnement de cet organisme.

Les aides financières allouées par la CAF en matière d’enfance

La CAF donne une aide et allocation aux enfants dès sa naissance. Cette aide financière se classe en deux catégories : l’allocation PAJE et les allocations familiales. L’allocation PAJE attribue une prime à la naissance ou à l’adoption d’un enfant, une allocation de base ainsi que deux compléments de libre choix (d’activité et du mode de garde d’enfant). Les allocations familiales sont réservées aux familles qui possèdent au moins deux enfants de moins de vingt ans à leur charge. Ces subventions sont versées obligatoirement dès la naissance du deuxième enfant. Le montant mensuel de l’allocation dépend du nombre d’enfants à charge et il est majoré si l’enfant est âgé plus de 14ans. En général, la totalité de familles prend en considération ses aides financières. Pour plus d’informations, vous trouvez ainsi dans le site aides et allocations  le contact ainsi que l’adresse de la CAF afin d’obtenir plus d’informations à propos des aides financières versées par la CAF. Les allocations familiales restent cumulables avec les autres subventions. On peut citer l’allocation de soutien familial, le complément familial, la prime à l’adoption, l’allocation de rentrée scolaire, etc.

Les allocations de la CAF en matière de logement

La CAF propose trois types d’aides au logement : l’allocation personnalisée au logement (APL), l’allocation de logement familiale (ALF) et l’allocation de logement sociale (ALS). Mais l’APL s’avère la plus connue d’entre elles. Cette allocation a pour but d’aider certaines personnes afin de réduire leur créance immobilière ou le montant de leur loyer. Vous pouvez bénéficier de cette aide, que vous soyez propriétaire ou locataire. Et le montant varie en fonction de certains critères (le nombre de personnes à charge, les ressources du foyer, la localisation du logement, etc.). Vous avez la possibilité d’effectuer une simulation APL afin d’estimer votre droit. Vous bénéficiez de  l’ALF, à condition que vous ne soyez pas éligible à l’APL, il en est de même pour ALS (ni à l’APL ni à l’ALF). La CAF dispose aussi d’autres aides, en particulier, l’aide au déménagement et un prêt pour l’amélioration de l’habitat.

Le revenu de solidarité active (RSA)

Le RSA concerne l’allocation en matière d’insertion fournie par la CAF. L’aide est octroyée aux personnes à peu de revenus ou sans ressource dont l’activité n’apporte qu’un moindre revenu. La fourchette de l’allocation mensuelle du RSA se situe entre 474,93 € et 1377,34 € ; la majoration de la prime dépend de la situation familiale de la personne concernée (personnes seules en état de grossesse ou à la charge d’un ou plusieurs enfants) et du nombre de personnes occupant le foyer. À titre d’information, elle vous donne l’occasion de bénéficier des aides supplémentaires.

Les aides de la CAF pour soutenir les personnes handicapées

Les allocations de la CAF ont pour objectif de compenser les revenus des personnes handicapées ou aux familles ayant à sa charge un enfant ou adolescent handicapés pour faire face aux dépenses quotidiennes. Les aides se subdivisent en deux groupes : l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) et l’allocation aux adultes handicapés (AAH). L’AEEH est une aide particulière pour alléger les frais d’éducation et les soins d’un enfant handicapé supportés par la famille. Celle-ci reste uniquement disponible pour les résidents français, qui prend en charge un enfant handicapé de moins de vingt ans. Le degré de handicap de l’enfant peut se présenter à un taux compris entre 50 % et 79 % ou à un taux d’incapacité permanente supérieur ou égal à 80 %. L’obtention d’un complément ou d’une majoration dépend du degré de handicap de l’enfant. Concernant l’AAH, elle sera versée aux personnes handicapées âgées plus de vingt ans pour combler leurs dépenses journalières. Pour disposer le droit à l’allocation aux adultes handicapés, la personne handicapée doit présenter une restriction considérable d’accès à l’emploi avec un taux d’incapacité compris entre 50 % et 79 % ou d’incapacité permanente.

Ainsi, l’objectif primordial de la CAF consiste à aider temporairement les familles ou les personnes qui ne peuvent pas assurer leurs besoins habituels en matière d’éducation, de logement et d’insertion. Les aides et allocations financières de la CAF concernent la subvention de la petite enfance et la jeunesse, le logement, la solidarité et le soutien des personnes handicapées. Chacun possède ses critères spécifiques. Respecter ses règles suffit pour tirer davantage de cette aide.

Quel chirurgien choisir pour pratiquer une liposuccion ?
Comment bien choisir son professionnel de santé ?