Défis éducatifs, colère et luttes de pouvoir – ces cinq conseils pédagogiques vous aideront!

Les conseillers pédagogiques donnent souvent un idéal, qui est aussi bien convertible dans la vie de tous les jours, que cinq portions de légumes sur le trajet. Mais qu’est-ce qui aide vraiment dans les phases de développement difficiles?

La vie quotidienne compte

Bien sûr l’éducation d’un enfant est une entreprise globale, longue et sans fin, qui ne peut jamais être réalisée en seulement cinq étapes vers le succès, parce que seul un comportement cohérent, intéressé et affectueux de votre enfant permet enfin une éducation saine et équilibrée. Et de prendre cela en considération : une partie de l’éducation des enfants consiste à faire des erreurs. Votre enfant est mieux pris en charge lorsque vous parvenez à être aussi authentique et honnête que possible, et c’est là que les portes entre en jeu.

Ces conseils éducatifs cinq valent leur pesant d’or

Avec ces conseils cinq, vous pouvez toujours éviter les mauvaises escalades et un comportement cohérent avec votre enfant.

1. La confiance et l’amour

Au début, le plus important, c’est que la pierre angulaire est toute l’éducation réussie et accomplie : la confiance et l’amour. Car sans la confiance de votre enfant en illimité et sans l’amour que vous lui portez, aucun modèle éducatif ne peut fonctionner. La confiance construit votre enfant déjà en bas âge, votre odeur, votre lait et votre fiabilité déjà dans les premières heures après la naissance sont des liens à vie. Cette confiance et l’amour sans restriction qui y est lié doivent être maintenus ainsi constamment et à force.

Voici ce que vous pouvez faire : ne laissez pas votre bébé pleurer quand il a besoin de vous. Soyez ouvert et intéressé par votre enfant. Tenez vos promesses. Construisez-lui un réseau fiable dans lequel il pourra se laisser aller. Et à la fin de chaque journée, dites à votre enfant que vous l’aimez, peu importe ce qui s’est passé avant.

2. Faire attention

Seuls ceux qui sont attentifs peuvent comprendre tout ce qui est important pour leur propre enfant. Les parents accusent souvent l’enfant d’avoir un comportement malveillant. Mais être attentif et observateur, ça paye dans tout cas ! Vous pouvez le faire : surveillez votre enfant avant d’intervenir, d’interférer, de commenter ou même de punir. Car le fait que votre enfant jette le gobelet d’eau n’est peut-être pas intentionnel, mais simplement un jeu et selon la situation. Il vaut donc la peine de demander d’abord et de juger ensuite.

3. L’éloge et la réprimande

Un mélange sain et équilibré de louanges et de reproches, est un indicateur pour une éducation réussie. Il est donc important de louer (mais pas avant de récompenser) les bons comportements et de critiquer les mauvais comportements.

Vous pouvez le faire : si votre enfant se comporte de la mauvaise manière, vous pouvez être strict et dire « non ». En se disant « non », vous le protégez également d’un danger imminent (par exemple dans la circulation) ou de situations dangereuses (par exemple dans la piscine). Mais sauf le mot « non » et les choses vraiment importantes sur « tout le reste » peuvent être discutées sur un ton normal. Distinguez exactement quand vous mettez le feu rouge et quand il faut en discuter.

4. Faire preuve de cohérence

Dans tous les cas : la cohérence est votre meilleur ami et compagnon d’éducation. Ce que vous promettez, interdisez, blâmez ou louez doit suivre un schéma reconnaissable afin que votre enfant puisse se fier à votre parole !

Vous pouvez le faire : le redoublement constant est une partie essentielle de l’éducation. La lutte pour le pouvoir, la colère ou une provocation dans la puberté survivre si vous vous restez fidèle à votre modèle éducatif. Et aussi, si c’est difficile ? Seule la conséquence offre à votre enfant le filet de sécurité, dont un développement sain est si important !

5. Soyez sérieux

Par-dessus tout, il faut qu’il y ait un certain sérieux, parce que votre enfant vous expose instinctivement, si vous n’êtes pas authentique. Et que conduit à son tour une incertitude qui n’est pas appropriée dans une bonne éducation.

Voici ce que vous pouvez faire : il est très important de prendre votre petit au sérieux dans toutes les étapes de son développement, même si le problème peut vous sembler banal, peut-être la nature existentielle de votre enfant. Votre enfant ne peut donc être en sécurité et comprend que si vous pleurez sérieusement la perte de la poupée ou de l’émission de télévision échoue. C’est une bonne base constante pour une relation de confiance ultérieure dont vous avez besoin lorsque votre enfant grandi et les problèmes deviennent plus difficiles.

Une éducation pour la vie

Les valeurs que les parents transmettent à leurs enfants constitueront leur bagage pour toute la vie. L’enfance est une phase très délicate pour tout individu. Une valeur transmise à ce stade marquera à jamais l’enfant. De ce fait, autant montre la bonne voie. Apprendre son enfant à devenir responsable et instruit revient alors à l’entière volonté des parents. On peut, refléter, à travers le comportement de l’enfant, la personnalité de ces derniers. Tout individu a droit à la scolarité. Cette mission est aussi une grande responsabilité des parents. La scolarisation est indispensable pour garantir l’avenir de l’enfant. Suivre des formations, décrocher des diplômes et avoir des expériences professionnelles sont les parcours indispensables en éducation.

Se créer une personnalité

Outre le savoir, l’autre rôle de l’éducation est de forger le caractère et la personnalité des enfants. L’éducation de ces derniers depuis leur plus jeune âge a une grande influence sur leur personnalité. Un enfant responsable recherche toujours sa part de responsabilité dans tout ce qu’il entreprend. Si les parents apprennent à ses enfants à savoir surpasser les problèmes, ils auront toujours l’habitude d’affronter les obstacles et non de les fuir. L’éducation permet de cultiver la mentalité des jeunes. Elle permet de préparer le futur de ces derniers. L’enseignement, quel que soit ses apports (positifs ou négatifs), a toujours un impact sur le savoir, le raisonnement et le mode de vie d’une personne. Ainsi, selon les résultats souhaités, il est indispensable de donner une éducation adaptée à nos enfants.

L’influence de la famille

Bien que chaque famille d’efforce de bien éduquer ses enfants, il ne faut pas oublier que la société participe aussi à l’éducation de nos enfants. Ces derniers sont toujours en contact permanents avec le monde extérieur (école, association, club). Ces entités ont une influence sur l’éducation des jeunes. Cependant, la participation des parents à l’éducation des enfants est très importante. Cela permet aux jeunes de réfléchir avant la prise de décision et de faire la distinction entre les bonnes et mauvaises manières. Montrer aux jeunes le droit chemin est donc une responsabilité principale des parents. La famille et les proches sont donc les acteurs principaux dans l’éducation des enfants.

Eczéma d’enfant : traitements et conseils
Idées créatives pour remplir les calendriers de l’Avent