Différences d’éducation entre les parents : voici quelques conseils pour les résoudre

L’éducation des enfants est un chemin fascinant, mais il peut être caractérisé par de nombreuses difficultés. Il n’est pas rare d’entendre parler de couples de parents vivant des différences dans ce domaine, avec des répercussions évidentes sur la sérénité familiale (de nombreux cas de cette nature).

Les différences éducatives perturbent la vie de nombreux parents. Certaines jeune mère peuvent par exemple avoir une idée complètement différente de la justesse de l’éducation de leurs enfants avec leur mari, en étant plus ouverte au style Montessori et lui fidèle aux enseignements traditionnels de sa grand-mère .

Voici quelques conseils simples d’un psychologue pour prendre conscience de la situation et entamer un chemin de résolution.

N’impliquez pas les enfants 

Les différences de méthodes éducatives sont à l’ordre du jour dans de nombreux couples de parents. C’est certainement une situation très délicate et difficile, car le couple finit par se reprocher mutuellement tous les mauvais comportements de l’enfant considéré comme « c’est ta faute si c’est le cas parce que tu lui fais tout faire ! « C’est de ta faute parce que tu lui cries toujours dessus »… et s’il n’y a aucune volonté de part et d’autre de s’en sortir, il est difficile de s’en sortir.

Il est essentiel de ne jamais impliquer les enfants, en proposant votre propre modèle comme étant meilleur que celui de votre partenaire. De cette façon, vous ne faites que contribuer à la création d’une confusion mentale chez l’enfant, surtout si c’est dans les premières années de l’enfance, celles où il est fondamental de voir chez les deux parents des références sûres et faisant autorité.

Trouver des points d’accord et travailler à leur application 

Dans chaque contraste, vous pouvez trouver des points d’accord. Nous pouvons le constater dans de nombreuses situations quotidiennes et les différences dans l’approche de l’éducation des enfants ne font pas exception. Asseyez-vous autour d’une table et recherchez les points de convergence – par exemple, l’opposition à l’après-midi entière devant la télévision ou le temps excessif passé avec la tablette à la main – et assurez-vous de les appliquer comme des règles quotidiennes.

Ce simple conseil peut vous aider à comprendre que les chemins ne sont peut-être pas les mêmes, mais que l’objectif final n’est qu’un seul : la sérénité et l’équilibre de vos enfants.

Soyez curieux et flexible

Derrière une méthode éducative que votre partenaire considère comme positive et que vous ne partagez pas, il peut y avoir un monde culturel de grande valeur. Mettez votre curiosité au premier plan et choisissez de lire un livre sur le sujet ou d’assister à une conférence, ce qui ne signifie pas qu’il faille s’engager dans un chemin de manière exhaustive.

La curiosité est une merveilleuse dot humaine, tout comme la flexibilité, qui nous permet de tirer des aspects positifs de chaque expérience, de les intégrer dans notre vie et de les rendre utiles pour améliorer nos relations avec les autres.

Beaucoup d’opinions négatives sont le résultat de préjugés qui ne sont jamais déracinés : il suffit de peu de choses pour les éliminer, en mettant au premier plan votre épanouissement personnel, qui est fondamental aussi et surtout lorsque vous devenez parent.

Eczéma d’enfant : traitements et conseils
Idées créatives pour remplir les calendriers de l’Avent