Le sevrage des bébés : une alimentation complémentaire autorégulée

L’alimentation complémentaire dirigée par le bébé, également connue sous le nom de BLW, gagne en popularité auprès des nouvelles familles. L’alimentation autorégulée par le bébé lui-même peut commencer dès l’âge de 6 mois. Aujourd’hui, on vous explique un livret de recettes de base et comment adapter l’alimentation de votre enfant à cette technique tout en évitant les risques.

Si votre enfant est sur le point d’avoir 6 mois et que vous envisagez de lui faire découvrir de nouveaux aliments, vous devez savoir que cette technique n’est pas nouvelle. Il y a plusieurs générations, nos grands-parents utilisaient ce système avec leurs enfants. La mode de la purée de pommes de terre est venue plus tard. Toutefois, le système a autant de défenseurs que de détracteurs et il présente sans aucun doute des avantages et des risques.

En quoi consiste le sevrage dirigé par le bébé ?

Il s’agit de laisser le bébé expérimenter librement avec la nourriture, de lui faire découvrir des textures et de lui permettre d’utiliser ses petites mains pour prendre les petits morceaux de nourriture que nous mettons à sa portée. Expliqué de cette façon, cela semble vraiment simple, mais ce n’est pas si simple. Avant de commencer avec le BLW, nous devons nous assurer de certains minimums : le bébé est capable de s’asseoir et d’être au minimum en position verticale. Le bébé a un centile de poids adéquat et est en bonne santé. Avec ce type d’alimentation complémentaire, le bébé fait un grand effort. Beaucoup d’enfants mangent moins parce que ce n’est pas facile pour eux.

À priori, ils n’ont pas encore développé les dernières capacités psychomotrices et ils saisissent la nourriture avec la paume de leur main, la mettent dans leur bouche et commencent à mâcher très lentement. Au début, ils ont plus de mal à se nourrir. C’est pourquoi, ils en consomment des quantités minimales pendant les premières semaines. Les parents doivent être attentifs et très patients. Elle encourage l’autonomie de bébé et l’aide à découvrir la nourriture pour lui-même et à en profiter.

Quels sont les mécanismes du sevrage ?

Pour arriver à un arrêt complet de l’allaitement, la production de lait doit diminuer et le corps doit s’adapter. Pour informer vos seins que le besoin de lait est moindre, il faut diminuer le nombre de tétées et le volume de lait absorbé par votre bébé. En assimilant le changement, les cellules productrices de lait vont régresser. Cela ne signifie pas pour autant que le lait va disparaître du jour au lendemain. Il est même fréquent d’en sécréter pendant encore plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Il sera au fur et à mesure réabsorbé dans la circulation sanguine.

Combien de temps idéalement devrait durer cette période ?

Tout dépend de votre situation, de votre désir de continuer, de celui de votre bébé ou tout simplement de la fin du congé de maternité. Un sevrage est considéré comme progressif à partir d’une quinzaine de jours. Mais vous pouvez diminuer petit à petit le nombre de tétées sur plusieurs semaines ou plusieurs mois. Physiologiquement, chaque femme réagit différemment à la diminution de lait. Si vos seins deviennent douloureux, ralentissez le rythme de suppression des tétées : attendez un peu avant d’en enlever une nouvelle. Quant à votre bébé, il n’appréciera peut-être plus le nouveau goût de votre lait. En effet, lorsque la production de lait diminue, celui-ci devient plus salé.

Le bébé mange ce dont il a besoin

Au début, il faut le compléter par l’allaitement maternel à la demande ou maintenir 4 ou 5 biberons par jour. Avec ce système, le bébé est censé prendre de la nourriture jusqu’à ce qu’il soit plein. Il rend l’alimentation plus variée et l’enfant accepte toutes sortes de textures dès son plus jeune âge. L’idéal est de lui proposer une alimentation traditionnelle avec une percée dans l’introduction de nouveaux aliments. Le bébé est intégré plus rapidement à la vie familiale en participant aux repas avec ses parents et ses frères et sœurs. L’enfant doit s’asseoir à la table chaque fois que cela est possible.

Problèmes ou difficultés

Le bébé mange de petites quantités, sa santé et son poids doivent être surveillés. Si l’on pousse cela à l’extrême, cela peut conduire à la malnutrition. Le bébé ne mâche pas ou n’avale toujours pas normalement, c’est pourquoi il doit être surveillé pour éviter tout risque d’étouffement. Il est particulièrement important de toujours être devant le bébé pendant qu’il mange et d’éviter les distractions. Il y a des aliments qui doivent être évités pendant les premiers mois en raison de leur dureté ou de leur taille. C’est le cas des noix, des olives avec noyau, des cerises ou des légumes comme les carottes si elles ne sont pas bouillies.

Alimentation des bébés de 6 mois

Après l’allaitement maternel exclusif, une nouvelle étape commence. L’alimentation des bébés de 6 mois doit être riche et variée et reposer sur l’introduction progressive de nouveaux aliments. Auparavant, il existe des fruits pour les bébés de 4 mois qui conviennent. Dans cette phase, il est très utile de disposer d’un robot ménager complet. Si nous avons opté pour ce dispositif, nous pourrons obtenir des morceaux de légumes ou de viande que nous donnons au petit. Si le bébé a besoin d’apports nutritionnels supplémentaires, il serait bon de lui offrir une riche purée en complément.

Sevrage dirigé par le bébé : des recettes infaillibles

Pour commencer, il existe des recettes infaillibles d’une grande utilité. N’oubliez pas que vous devez introduire les aliments un par un pour détecter les allergies ou les intolérances. La première chose à faire est de commencer par les fruits comme les poires, les légumes (sauf les feuilles vertes), le poulet, l’agneau et le bœuf.

  • Entre 8 et 12 mois : peu à peu, nous introduirons le poisson blanc, les œufs (première cuisson) et d’autres viandes comme le porc.
  • À partir de 12 mois : légumes, autres types de poissons. Nous devons être particulièrement prudents. Évitez le sel et le sucre jusqu’à l’année, ainsi que les fruits de mer, les œufs crus ou la viande et le poisson insuffisamment cuits.

Pour initier l’enfant, il est conseillé de faire bouillir la nourriture et de la couper en morceaux. Veillez à ce qu’ils soient très doux. Le fruit doit être cassé de manière à ne pas présenter de risque. Commencez par des fruits mous (mandarine, figue, raisin dénoyauté en morceaux) et essayez de faire boire de l’eau au bébé pendant les repas. Cela vous aidera à compléter l’alimentation autorégulée du bébé de manière simple et efficace.

Un robot vous permet de cuire à la vapeur, en préservant au maximum les vitamines de chaque aliment. De plus, si l’enfant rejette la viande et les légumes hachés, vous pouvez les broyer et les proposer sous forme de nourriture pour bébé. Commencez le sevrage des bébés avec ces recettes infaillibles :

  • Mélange vert de légumes et de poulet : brocoli, haricots, poulet et pommes de terre vapeur en morceaux.
  • Mélange orange de légumes et de bœuf : carotte, potiron, veau en cubes et pommes de terre vapeur en petits morceaux.
  • Bouillies à la maison : pomme de terre, oignon, haricots et carotte hachée.

L’alimentation des bébés de 6 mois suit une progression ascendante. Quelle que soit la méthode utilisée, il est toujours nécessaire de surveiller l’apparition d’intolérances et les goûts de l’enfant. En cas d’anomalie, on vous recommande de consulter votre pédiatre.

Eczéma d’enfant : traitements et conseils
Idées créatives pour remplir les calendriers de l’Avent