Les avantages de l’affiliation à une plateforme de santé

Affiliation à une plateforme de santé

La technologie mobile a touché les humains d’une manière sans précédent. Les derniers Smartphones ont la puissance de traitement et les fonctionnalités d’un ordinateur de bureau ou portable de niveau intermédiaire. Presque toutes les industries et tous les secteurs connus de l’homme ont été touchés par la portée étonnante de la technologie mobile. Suivant les dernières tendances, le secteur de la santé a commencé à adapter la technologie informatique mobile pour son propre bénéfice et celui des patients. Alors, quels sont les avantages de l’affiliation à une plateforme de santé ?

Un meilleur traitement de données des plateformes de santéplateformes de santé

La Plateforme Santé peut contribuer à la collecte de données vitales concernant les patients et peut aider à l’élaboration de plans de recherche. Il est plus facile pour eux de cliquer sur des boutons au lieu d’écrire de longs mots sous forme de données. Les patients n’ont plus besoin de faire de longues files d’attente pour donner des informations. Dorénavant, ils peuvent envoyer rapidement et facilement les informations requises. Cela contribuera également à garantir l’exactitude des données.

La médecine en temps réel

Les plateformes de santé mobiles peuvent servir de dispositif efficace de surveillance des patients. Ces derniers peuvent donner des informations en temps réel. Les médecins n’ont pas besoin d’être tout le temps aux côtés des patients. Tout problème ou question peut être automatiquement notifié au médecin surveillant. Pour d’amples informations, visitez le site https://www.abilis.ch.

Plateforme santé : une disponibilité instantanée

En tant que dispositif de surveillance, les plateformes de santé comme Abilis.ch peuvent être rentables et beaucoup plus simples. Les tendances croissantes du secteur des soins de santé s’orientent désormais vers les applications mobiles en mettant l’accent sur les capacités de surveillance à l’aide de solutions de soins de santé personnalisées.

Éviter les urgences hospitalières

Désormais, les patients n’ont plus à s’inquiéter de la disponibilité des médecins spécialisés. Grâce à la disponibilité de connexions instantanées, les patients peuvent être assurés d’un soutien au bon moment. Ils peuvent même suivre l’état de leur demande ou de leur problème en temps réel et suivre leurs progrès. Cela sera particulièrement utile en cas d’urgence en fournissant une bonne interface utilisateur utilisable ainsi qu’une connectivité téléphonique. En cette ère de connexion internet à très haut débit, le temps de réponse sera considérablement réduit et l’on pourra s’attendre à une aide instantanée.

Une prise en charge variée

La téléconsultation permet de prendre en charge un large éventail de troubles aigus ou chroniques fréquents. En fonction du type de pathologie, les modalités du suivi à distance peuvent varier. Au premier rang des troubles pris en charge en téléconsultation se trouvent les affections bénignes et ponctuelles qui relèvent de la médecine générale, comme par exemple :

  • Les infections virales saisonnières bénignes
  • La toux et le rhume
  • Les troubles fonctionnels intestinaux
  • Les infections urinaires
  • Les affections dermatologiques courantes (acné, psoriasis…)

Un appareil d’imagerie

Tous les téléphones portables récents sont équipés d’un appareil photo haute définition, qui permet de prendre des photos des zones touchées et qui sert de scanner. Il n’est pas nécessaire de donner de longues explications, il suffit de cliquer sur une photo et de l’envoyer à votre médecin. Votre téléphone portable peut même servir de scanner pour lire les codes-barres des médicaments, les étiquettes d’information sur les patients, etc. afin de fournir des informations instantanées et précises.

Les antécédents médicaux à portée de main

Lors des tournées de garde, les médecins peuvent consulter instantanément les dossiers des patients sur leurs comprimés, tout en se tenant au chevet du patient. Les solutions mobiles de télé-imagerie permettent aux médecins de visualiser des images médicales à haute densité. Ils peuvent consulter les radiographies, cardiographies, etc. sur leurs appareils portables, à tout moment et en tout lieu. En cas de besoin, les médecins peuvent collaborer avec leurs pairs en temps réel pour assurer un diagnostic précis et un rétablissement plus rapide.

Digitalisation de la santé : focus sur les vidéos consultations

La visite vidéo est un acte médical dans lequel le professionnel interagit à distance en temps réel avec le patient ou le soignant. C’est certainement l’une des principales innovations qui dans sa simplicité garantit la continuité des soins, notamment pour les patients chroniques et fragiles, ainsi que pour les visites de suivi, en minimisant les déplacements.

Mais quels sont les aspects cliniques et médico-légaux auxquels le médecin doit nécessairement prêter attention lorsqu’il choisit de dispenser des soins de santé par des visites vidéo ?

Quand le médecin peut-il gérer le patient avec la visite vidéo ?

La visite vidéo (ou télévisée) est un acte de santé à tous égards, dans lequel le médecin interagit à distance avec le patient via une connexion d’appel vidéo, avec la possibilité d’acquérir toute documentation clinique en télématique. A l’instar d’une visite classique, la Visite Vidéo peut également donner lieu à la prescription de médicaments ou de traitements.

Généralement, il peut être fourni dans tous les cas où le service de santé n’exige pas un examen physique du patient, ou lorsque le même patient :

  • s’inscrit dans un  parcours de suivi à partir d’une pathologie connue ;
  • a besoin d’une surveillance, d’une confirmation, d’un ajustement ou d’un changement du traitement en cours ;
  • nécessite une évaluation anamnestique pour la prescription de tests diagnostiques;
  • a besoin d’une explication des résultats des examens et des rapports.

La visite vidéo est un moyen d’interaction dynamique, rapide et accessible partout, capable de simplifier la communication entre le médecin et le patient, en accélérant le processus de diagnostic et de traitement. De plus, il accélère les procédures bureaucratico-administratives, décongestionne les cabinets médicaux, réduit les listes d’attente et rend l’organisation de toutes les activités de soins beaucoup plus flexible, mais pas seulement.

En effet, la visite vidéo permet au médecin :

  • donner un avis avec réserve (second avis)  et contribuer au parcours diagnostique-thérapeutique d’un patient sans avoir à le rencontrer physiquement mais en se basant sur le récit de l’histoire clinique et en visualisant les tests déjà réalisés en ligne ;
  • suivre à distance les patients chroniques  assurant, à tout moment et en tout lieu, une assistance continue à domicile sur l’évolution pathologique, le  suivi des données cliniques  et le  contrôle de l’observance thérapeutique ;
  • créer un  modèle de santé de plus en plus en ligne , car la visite vidéo peut aussi favoriser une interaction immédiate entre différents spécialistes sur un même cas, quels que soient la structure ou le pays dans lequel ils opèrent.

Étant un acte sanitaire à tous égards, il nécessite nécessairement que le médecin connaisse certaines implications de nature juridique. On parle de responsabilité professionnelle, de gestion des profils de sécurité et de protection des données personnelles des patients.

Le médecin qui choisit de fournir le service par visite vidéo assume l’entière responsabilité professionnelle que cette modalité représente la solution qui garantit le mieux le traitement le plus approprié, sûr et efficace pour l’état du patient dans ce contexte, avec la possibilité de reprogrammer la visite dans ce contexte. Le résultat de la visite vidéo doit toujours donner lieu à un rapport, qui est ensuite mis à disposition par voie électronique. Vous pourriez par exemple diagnostiquer beaucoup plus facilement certaines maladies chez l’enfant, ce qui vous évite du stress inutile.

Le médecin doit informer le patient sur :

  • en quoi consiste en la performance, quel est votre objectif, par exemple les bénéfices que vous pensez pouvoir avoir pour le patient et quels sont les risques possibles ;
  • comment les informations seront gérées et conservées et qui aura accès aux données personnelles et cliniques du patient ;
  • quelles structures et quels professionnels seront impliqués, quelles seront leurs tâches et responsabilités associées ;
  • quels sont les droits du client sur ses données.

 

Eczéma d’enfant : traitements et conseils
Idées créatives pour remplir les calendriers de l’Avent