Pourquoi les enfants écrivent-ils parfois dans des miroirs ?

La réalité est que l’écriture en miroir est une chose extrêmement courante chez les enfants entre 5 et 7 ans. Mais pourquoi cela se produit-il ? La raison principale est qu’à cet âge, le cerveau des enfants n’est pas encore complètement développé.

Selon un psychologue, chaque fois que nous voyons un nouvel objet (donc aussi une lettre de l’alphabet), il est stocké dans l’hémisphère droit du cerveau. Cependant, pour la reconnaissance des symétries, une copie miroir est également créée dans l’autre hémisphère gauche. Comme une domination hémisphérique n’a pas encore été établie chez l’enfant, la probabilité qu’un souvenir « incorrect » (la lettre miroir) soit rappelé au lieu du bon est élevée. Au fur et à mesure de la maturation du cerveau, l’enfant apprendra à utiliser l’hémisphère dominant sans plus d' »erreurs », et donc le phénomène de l’écriture en miroir aura tendance à disparaître naturellement.

En raison également de la faible maturation du cerveau et de la difficulté à distinguer les symétries, les erreurs liées à des lettres visuellement similaires, telles que P, B, D, ou à des chiffres comme 3, qui peut rappeler un C à l’envers, ou le chiffre 1, qui rappelle un L à l’envers, sont plus fréquentes. Des études ont également montré qu’il n’y a pas de lien entre l’intelligence et l’écriture en miroir : le niveau intellectuel des enfants qui utilisent l’écriture en miroir est absolument identique à celui des enfants qui ne l’utilisent pas. Enfin, le phénomène se produit avec la même probabilité identique chez les gauchers ou les droitiers.

L’écriture en miroir devient cependant un signal d’alarme lorsqu’elle persiste même dans la vieillesse, à partir de 7 à 8 ans. Dans ce cas, il est conseillé d’être plus attentif et de demander une évaluation spécialisée pour des troubles spécifiques de l’apprentissage. Il convient toutefois de rappeler qu’il ne s’agit pas nécessairement d’un trouble de l’apprentissage : il peut simplement s’agir d’un retard de développement normal, qui sera récupéré plus tard de manière naturelle.

Les enfants ont en effet des besoins différents les uns des autres, ils ne sont pas tous les mêmes, à tel point que parfois, le pire obstacle qu’ils rencontrent, est représenté par nos peurs ou le besoin de les voir exceller à tout prix. Parfois, les enfants ont seulement besoin de plus de temps, de ne pas être mis sous pression, de se sentir acceptés pour ce qu’ils sont et, surtout, d’avoir quelqu’un qui croit en eux.

Qu’est-ce que l’apprentissage implicite et comment intervient-il dans l’écriture en miroir ?

L’apprentissage implicite c’est la capacité d’apprendre sans en avoir conscience. On classe dans les apprentissages implicites, tous les apprentissages spontanés qui ne demandent aucun effort ni d’intention particulière : c’est le cas de l’apprentissage de la marche ou de la parole. L’enfant ou l’homme s’adapte à une situation sans vraiment comprendre les raisons de cette adaptation. L’apprentissage implicite est nécessaire puisqu’il permet aux enfants de s’intégrer et de s’adapter à son environnement.

Ce type d’apprentissage tient une place importante dans l’acquisition de l’écriture. En effet, la grande majorité des capitales asymétriques de l’alphabet est orientée vers la droite, c’est à dire que soit les traits distinctifs sont situés à droite du trait vertical (B, D, E, F, K, L, N, P et R), soit elles sont ouvertes vers la droite (C et G). C’est donc naturellement que les enfants intègrent cette loi et orientent leurs lettres à droite, même le J et le Z, mais également les chiffres 1, 2, 3, 7 et 9. Faites l’expérience avec vos enfants et vous verrez que ce sont quasiment toujours ces lettres et ces chiffres qui sont orientés dans le mauvais sens !

L’écriture miroir : un héritage de nos ancêtres ?

Un psychologue explique qu’à l’origine, le cerveau de l’homme n’est pas fait pour la lecture et l’écriture, puisque ces deux éléments sont une évolution de l’homme et de la société. Au départ, le cerveau enregistrait uniquement les formes et leur symétrie et c’était une fonction de survie afin de repérer les éléments dangereux, selon leur orientation dans l’espace. Ainsi, la vision en miroir n’est pas du tout un défaut, mais une fonction tout à fait normale du cerveau. Naturellement, l’enfant va réorienter les lettres et les chiffres grâce à un affinement de sa perception visuelle et ainsi, l’écriture en miroir disparaîtra naturellement.

Que peut-on faire ?

Ce n’est pas parce que l’écriture en miroir est naturelle qu’il ne faut pas enseigner aux enfants le sens véritable des chiffres et des lettres. L’écriture en miroir concerne le système visuel et donc pour la contourner il est nécessaire d’utiliser les autres sens. C’est ce qu’on appelle l’approche multi-sensorielle.

Voici quelques idées d’ateliers pour contourner l’écriture en miroir.

  • Les lettres rugueuses sont un matériel très intéressant parce qu’à l’aide de l’index et du majeur, l’enfant enregistre le tracé des lettres avec le toucher.
  • Il peut être intéressant également de multiplier les outils et les supports pour raviver l’intérêt de l’enfant: écrire dans le sable, former les lettres à la pâte à modeler, écrire à la craie, avec un pinceau et de l’eau.
  • Afin d’affiner la perception dans l’espace ainsi que la connaissance et la maîtrise de son corps, tracer les lettres dans l’espace est un jeu qui ravit toujours les enfants.
  • En utilisant l’ouïe vous pouvez nommer les gestes que vous faites pour écrire les lettres et les chiffres, ainsi l’enfant se focalisera sur la voix et naturellement récitera le tracé en même temps qu’il effectue le geste.
Eczéma d’enfant : traitements et conseils
Idées créatives pour remplir les calendriers de l’Avent