Que faut-il donner à votre enfant en cas de constipation ?

La constipation chez les enfants est un trouble assez courant. Mais, que faut-il leur donner à manger dans de tels cas ? La constipation chez les enfants et les nourrissons est définie comme une fréquence d’évacuation réduite. Dans le cas, l’évacuation est donc aussi particulièrement douloureuse ou peut créer une gêne et un malaise chez le petit. Plusieurs causes peuvent conduire à ce trouble. Ce n’est que dans de très rares cas qu’il s’agit de pathologies, tandis que la constipation chez les enfants est plus fréquemment due à une mauvaise alimentation, à de mauvaises habitudes comportementales ou à des blocages psychologiques. Que faire alors ? Comment aider l’enfant et le nouveau-né dans ces cas ?

Constipation chez les nourrissons et les enfants

La constipation des nourrissons et des enfants dépend, dans la plupart des cas, d’un régime alimentaire inadéquat. De plus, d’autres facteurs, tels que l’intégration à l’école (par exemple de la maternelle à l’école primaire), les changements d’environnement ou d’habitudes et la sédentarité, peuvent affecter la capacité d’évacuation. Il s’agit souvent d’un cercle vicieux. En effet, l’enfant qui ressent une douleur lors de l’évacuation est alors moins enclin à aller spontanément aux toilettes, de peur de ressentir à nouveau cette sensation désagréable. Pour cette raison, il peut également arriver que l’enfant perde de façon incontrôlée de petites quantités de selles. Les mères peuvent remarquer la culotte sale du bébé et l’inconfort qu’il ressent en expliquant le phénomène.

Mais il faut aussi rappeler qu’il n’y a pas de nombre d’évacuations par jour, ce qui peut être considéré comme « normal ». Tout dépend de l’âge de l’enfant, de son mode de vie et de son alimentation.

Laxatifs pour enfants

Mais comment ramollir les excréments des bébés ? Que faire en cas de constipation chez les enfants âgés de 1, 5, 6 et 8 ans ? Dans ces cas, l’alimentation reste déterminante, qui doit être équilibrée, avec l’inclusion simultanée de certains aliments particuliers, qui ont une fonction laxative. En particulier, la consommation de fruits et légumes, mais aussi de céréales complètes et de légumineuses, devrait être augmentée. Évitez cependant les bananes et les citrons, parmi les fruits définis comme « astringents ». Les sucres, les aliments raffinés et les aliments trop élaborés et trop gras devraient également être réduits. Il est également nécessaire que le bébé prenne quotidiennement la bonne quantité de liquides, car l’hydratation aide aussi à garder les selles plus molles.

Parmi les aliments considérés comme de véritables laxatifs naturels, on trouve plutôt les prunes, les poires, les figues et le yaourt. Ce dernier contribue également à rétablir l’équilibre de la flore bactérienne intestinale et donc à lutter contre la constipation. De même, le lait frais, qui a également une fonction laxative. Enfin, n’oubliez pas d’assaisonner vos aliments avec une petite quantité d’huile d’olive, qui aide à ramollir les selles.

Constipation chez les enfants : les remèdes de grand-mère

Les autres remèdes de grand-mère pour réduire la constipation chez les nourrissons et les enfants ? Évitez le stress, mais encouragez aussi les plus petits à faire une activité physique modérée. Évitez également un mode de vie trop sédentaire ; de nombreux enfants souffrant de constipation passent trop d’heures devant la télévision et l’ordinateur. De plus, la pomme cuite au four est un des remèdes de grand-mère. Une vieille astuce qui a toujours été utilisée pour combattre la constipation. Très facile à digérer et à assimiler, ce fruit cuit a des qualités laxatives même pour les enfants. Elle peut également aider ceux qui souffrent d’hémorroïdes, y compris les plus jeunes. Il faut donc faire cuire la pomme dans une bonne quantité d’eau, afin que l’enfant puisse également boire le liquide, ce qui multiplie l’effet laxatif. Si vous préférez, pour lui donner plus de saveur, vous pouvez ajouter une pincée de cannelle. Vous pouvez cependant choisir, en alternative, de préparer votre pomme cuite au four, en la laissant entière, avec toute sa peau et en la faisant cuire pendant environ 20 minutes.

Ce n’est que si tous ces remèdes ne fonctionnent pas que vous pouvez envisager la possibilité que le bébé prenne des laxatifs. Cette hypothèse doit cependant être écartée car ces drogues peuvent créer une dépendance même chez les plus jeunes enfants. Ils ne doivent donc être pris que dans des cas exceptionnels et uniquement sur l’avis du pédiatre. Si vous avez d’autres doutes, demandez au pédiatre, surtout s’il s’agit de nourrissons. Une constipation prolongée chez ces derniers peut provoquer un malaise supplémentaire. Considérez également qu’il peut s’agir d’un problème lié au lait maternisé et que, par conséquent, le pédiatre peut le remplacer par un lait plus adapté.

Eczéma d’enfant : traitements et conseils
Idées créatives pour remplir les calendriers de l’Avent